Wall Street et la révolution bolchevique

23,00

Depuis le début des années 20, de nombreux pamphlets et articles, et même quelques livres, ont cherché à établir un lien entre les “banquiers internationaux” et les “révolutionnaires bolcheviques”.

Lorsque les preuves contenues dans des documents officiels sont fusionnées avec des preuves non officielles provenant de biographies, de documents personnels et même de sources historiques plus conventionnelles, une histoire vraiment fascinante émerge.

L’extrême droite et l’extrême gauche du spectre politique conventionnel sont toutes deux absolument collectivistes. Le national-socialisme (par exemple, le fasciste) et le socialisme international (par exemple, le communiste) recommandent tous deux des systèmes politico-économiques totalitaires basés sur le pouvoir politique brutal et sans entraves et sur la coercition individuelle. Les deux systèmes exigent un contrôle monopolistique de la société. Alors que le contrôle monopolistique des industries était autrefois l’objectif de J. P. Morgan et de J. D. Rockefeller, à la fin du XIXe siècle, les stratèges de Wall Street ont compris que le moyen le plus efficace d’obtenir un monopole incontesté était de “faire de la politique” et de faire travailler la société pour le compte des monopolistes – au nom du bien public et de l’intérêt général.

Nous constatons qu’il existait un lien entre certains banquiers internationaux de New York et de nombreux révolutionnaires, dont les Bolsheviks. Ces banquiers – qui sont ici identifiés – avaient un intérêt financier dans le succès de la révolution bolchevique et l’encourageaient.

Les détails concernant les qui, pourquoi – et combien – constituent l’histoire racontée dans ce livre.

Share with friends!
Détails sur le produit

Éditeur : Le Retour Aux Sources (26 février 2021)
Langue : Français
Broché : 242 pages
ISBN-10 : 1913890139
ISBN-13 : 978-1913890131
Poids de l'article : 286 g
Dimensions : 13.97 x 1.3 x 21.59 cm

You may also like…

Scroll Up