Femme - Famille

« Les femmes sont faites pour être aimées, pas pour être comprises. » Oscar Wilde

Showing all 12 results

  • 36b77c_12679a72b941479aaa78a956adcb5fe0~mv2.png

    L’homme manipulé

    25,00
    - +
    Add to cart

    Quoi que fassent les hommes pour en imposer aux femmes, dans le monde des femmes, ils ne comptent point. Dans le monde des femmes, seules comptent les autres femmes. Lorsqu’une d’elles remarque qu’un homme dans la rue se retourne sur elle, naturellement, elle s’en réjouit. Si l’homme est habillé de façon coûteuse ou roule dans une voiture de sport grand luxe, sa joie est d’autant plus grande, joie comparable à celle d’un porteur d’actions qui lit un rapport de bourse favorable. Pour la femme, que l’homme soit bien physiquement ou non, sympathique ou non, intelligent ou non, ne joue absolument aucun rôle. L’actionnaire lui non plus ne se préoccupe pas… Read More

  • 36b77c_2e703a98a8fd449ba0765af1f78f553d~mv2.png

    Le sexe polygame ou le droit de l’homme à plusieurs femmes

    25,00
    - +
    Add to cart

    Le sexe polygame est un livre sur l’amour. Son auteur, Esther Vilar, est une féministe, certes, et même une super féministe… mais à contre-courant ! Pour elle, ce ne sont pas les hommes qui portent la véritable responsabilité des maux dont souffre la condition féminine. Elle accuse les femmes — occupées depuis toujours à manipuler les intentions de l’homme en vue d’en tirer le maximum de profit. L’amour, en effet, repose sur deux instincts : sexualité et protection. L’instinct sexuel est satisfait par un « partenaire sexuel », l’instinct de protection par un « objet à protéger ». Or, ces deux satisfactions étant incompatibles, la femme a opté pour le rôle d’objet… Read More

  • 36b77c_1aa1bba070954da7842c460cd3cf8b83~mv2.png

    Pour une nouvelle virilité

    25,00
    - +
    Add to cart

    L’Homme subjugué était un pamphlet, intelligent et plein d’humour, écrit par une femme contre les femmes. Le Sexe polygame, charge de la même virulence mais adoptant un point de vue plus philosophique, était un livre sur le rapport de la femme au désir et à son besoin de sécurité affective et matérielle. Avec Pour une nouvelle virilité, troisième volet du triptyque qu’Esther Vilar a consacré avec succès à l’analyse des rapports entre hommes et femmes dans les pays industrialisés d’Occident, c’est la situation du mâle qui est mise en cause : ce mâle vendu à ses patrons, à l’État, à la famille, châtré par le travail productif qui épuise sa puissance sexuelle, alors que la femme exige… Read More

  • 36b77c_0043dc5ad2a34c3d805a9f76fa3e36bc~mv2_d_3000_1442_s_2.jpg

    Triptyque sur la situation sociale de l’homme

    65,00
    - +
    Add to cart

    L’Homme subjugué était un pamphlet, intelligent et plein d’humour, écrit par une femme contre les femmes. Le Sexe polygame, charge de la même virulence mais adoptant un point de vue plus philosophique, était un livre sur le rapport de la femme au désir et à son besoin de sécurité affective et matérielle. Avec Pour une nouvelle virilité, troisième volet du triptyque qu’Esther Vilar a consacré avec succès à l’analyse des rapports entre hommes et femmes dans les pays industrialisés d’Occident, c’est la situation du mâle qui est mise en cause : ce mâle vendu à ses patrons, à l’État, à la famille, châtré par le travail productif qui épuise sa puissance sexuelle, alors que la femme exige… Read More

  • 36b77c_2a705fd896824fb5b95a07abe12a8b3e.png

    Le féminisme français II

    26,00
    - +
    Add to cart

    A la vérité, ce qu’on appelle pompeusement l’ ascension intellectuelle de la femme semble incompatible avec les obligations de l’épouse et de la mère. Dès l’enfance, on initie la future compagne de l’homme aux connaissances les plus indigestes. On accable de mépris la bonne et tendre éducation de famille. Il est tout simple qu’après plusieurs années d’un pareil entraînement cérébral, ces demoiselles préfèrent les exercices de la pensée à toutes les autres joies de la vie, et surtout les libertés douteuses du célibat aux devoirs austères de la famille. Quand elles ont pris goût à l’étude et à l’indépendance, la moindre obligation leur apparaît comme un amoindrissement d’elles-mêmes. Ne leur… Read More

  • 36b77c_eda8270333534021a0a2c6a35058c138.png

    Le féminisme français I

    26,00
    - +
    Add to cart

    Dans le féminisme il y a le mot et la chose. Le mot est né en France… Quant à la chose, elle est plutôt d’origine américaine… En réalité, le programme de l’émancipation féminine, que nous étudierons, article par article, suivant l’ordre dans lequel nous venons de l’énoncer, peut se ramener, pour plus de clarté, à deux directions générales qui correspondent à nos deux séries d’études. Dans la première, la femme poursuit : 1º son émancipation individuelle, en réclamant une plus large et plus libre accession aux lumières de la science ; 2º son émancipation sociale, en revendiquant une plus large et plus libre admission aux métiers et professions des hommes.… Read More

  • 36b77c_8d45bde2ae564968bf12f8c331569a39.png

    Éloge du sein des femmes

    16,00
    - +
    Add to cart

    Ainsi, pour ne pas vous tenir plus longtemps dans l’incertitude, c’est l’éloge des tétons que je vais faire. Le sujet est beau, il est grand, il a exercé les génies les plus élevés. Le cavalier Marin appelle les tétons des belles, deux tours vivantes d’albâtre, d’où l’amour blesse les amants : il les compare à deux écueils, contre lesquels notre liberté vient faire agréablement naufrage : il les appelle deux mondes de beautés, éclairés par deux beaux soleils, c’est-à-dire les yeux.

  • 36b77c_5da3a71e47294374af374229349d0dda.png

    Les Parisiennes de Paris

    25,00
    - +
    Add to cart

    Paris, écoutez, je n’en rabattrai rien ! Paris tout entier vit dans une folie ardente, inguérissable, féconde, sublime, nourrice d’œuvres et d’efforts : la folie de l’Amour. Être aimé, aimer au milieu du luxe, tel est l’Idéal auquel sont gaiement sacrifiées toutes ces existences que broie l’impitoyable meule du Travail incessant. A Paris, derrière le milieu qu’on ambitionne, il y a toujours une figure de femme qui sourit et qui vous appelle avec le geste délicieux des sirènes. Ici les femmes savent comme nous quel est le but de la vie. A Paris seulement, elles sont déesses, adorées bien plutôt qu’aimées, et aussi elles ont la confiance et le respect… Read More

  • 36b77c_531c35f859b74483b40e51a04ecc6245.png

    La femme française dans les temps modernes

    25,00
    - +
    Add to cart

    C’est la famille patriarcale telle que Dieu l’a instituée au commencement du monde, et telle que le Christ l’a restaurée. Elle a traversé de bien mauvais jours, et peut-être subit-elle maintenant la crise la plus périlleuse qu’elle ait jamais eu à combattre. Ce n’est plus seulement, comme autrefois, la corruption des moeurs qui la menace ; c’est l’ébranlement même des principes sur lesquels elle repose : Dieu, l’indissolubilité du mariage, l’autorité paternelle. Plus que jamais il appartient à la femme d’être à son foyer la gardienne vigilante de ces principes. Elle ne remplit pas seulement ainsi ses devoirs d’épouse et de mère, elle remplit une mission patriotique. Au milieu des… Read More

  • 36b77c_9e514e2b138e4ee3a409b26425d7cb27.png

    La vie en famille – Comment vivre à deux ?

    18,00
    - +
    Add to cart

    On raconte que Socrate ayant fait un discours sur le mariage, tous les célibataires dans l’auditoire prirent la résolution de se marier à la première occasion, et tous les hommes mariés montèrent immédiatement à cheval pour se rendre auprès de leurs femmes au galop. Et Socrate est un des plus fameux mal mariés dont l’histoire fasse mention. Quelle que soit la forme donnée à la pensée, le fond en est toujours le même: la femme et l’homme sont nécessaires l’un à l’autre. De même qu’il faut que deux nuages se rencontrent pour que se dégage de chacun d’eux l’électricité qu’ils renferment, de même les énergies, les puissances, les qualités de… Read More

  • 36b77c_5914cb6dd53342eb87e1914a3143c17c.png

    Manuel de la politesse et du savoir-vivre

    18,00
    - +
    Add to cart

    Faire connaître les usages, les convenances, tous les égards de politesse que les hommes se doivent réciproquement dans la société,-c’est le but de ce livre. Il y a deux sortes d’étiquette: l’étiquette de cour et l’étiquette des salons. L’étiquette des salons, est, à proprement parler, le cachet, l’estampille qui distingue la bonne compagnie. C’est l’ensemble des obligations, des bienséances, qu’elle a cru devoir s’imposer dans les relations sociales, afin de les rendre plus agréables. L’étiquette préside à tous les salons: sévère, rigoureuse dans quelques-uns, mitigée dans d’autres; c’est à l’homme du monde qui les fréquente, à consulter ce thermomètre et à régler ses allures en conséquence.

  • 36b77c_1b95ad212f0f43c7a35504a821eca2df.png

    Ce que vaut une femme

    15,00
    - +
    Add to cart

    Qu’adviendrait-il de notre pays le jour où la femme se trouverait détournée de sa destination naturelle, où la jeune fille pourrait supposer qu’il existe autre chose pour elle que la mission noble et sainte d’être épouse, d’être mère. C’est la pensée de cette mission, nous dirons plus, de cet apostolat de la femme dans la famille qui devrait être l’unique règle de son éducation, et rien ne devrait lui être enseigné qui n’ait pour but plus ou moins direct d’en faire la fille dévouée, la mère sage et prévoyante, l’épouse tendre et digne, c’est-à-dire l’ornement, la consolation, le soutien moral de la famille.

Scroll Up